Parcours d’exposition dans l’espace publique

Aniche, cheminements et paroles d'habitants - Matthias CrépelL’action sur le terrain

Les ateliers de pratique artistique et citoyenne du Laboratoire d’humanité peuvent déboucher sur la création de parcours d’exposition in situ.

Mis en place par le photographe Matthias Crépel, ces ateliers s’articulent en plusieurs étapes :

  • Concertation avec les participants sur la thématique, les attentes et les propositions de chacun. Une séance
  • Prises de vues, au cours desquelles – outres les conseils technique pour améliorer sa prise de vue – le photographe pousse les participants à trouver les points de vues, cadrages, compositions… traduisant au plus proche les sentiments, messages et impressions qu’ils souhaitent faire passer à travers leurs images. Plusieurs séances
  • Sélection des photographies, ce long travail consistant à réduire le nombre de photographies au stricte minimum pour aboutir à une série d’image traduisant efficacement – parfois avec poésie, parfois avec humour, dérision, revendication, traçant des ponts entre passé, présent et futur… – les intentions des participants. Une ou plusieurs séances
  • Scénographie de l’exposition, qui amène les participants à se projeter dans l’espace, à réfléchir leur série d’images en un parcours d’exposition. Il s’agit là d’articuler la sélection tant en lui donnant un ordre précis, construit, qu’en l’inscrivant dans le paysage urbain ou rural de la commune, renforçant les liens entre l’image et le lieu. Le légendage des photographies y est également travaillé. La scénographie est étroitement liée à la sélection et se fait généralement de paire. Une séance

Vers la restitution :

S’en suit ensuite l’impression des photographies sur bâches grands formats, l’accroche sur les murs de la commune (avec la possibilité pour les participants d’y prendre part). Nous avons l’habitude de proposer des visites scolaires et un vernissage de l’exposition en invitant les habitants à suivre ce parcours photographique, guidés par les participants, et finir par un pot convivial en mairie, ou au local d’une association ayant activement participer au projet.

Ainsi, ces points de vues encore insoupçonnés de la commune, expression même de ses habitants, restent souvent plusieurs mois visibles à tout passant, véritable un outil de valorisation de leur lieu de vie.

Les photographies étant la propriété des participants, il est de mise que les associations, la mairie et ses habitants fassent vivre cette exposition bien au-delà de sa première sortie !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités