Nos enfants monstres

Nos Enfants Monstres - Matthias Crépel

Séries photographiques de Matthias Crépel & Créations musicales de Pascal Vaucel

 « Ils sont vous et moi, le monde que nous vivons, celui que nous construisons et détruisons, regardons-les en face car ils sont nos enfants. »

Matthias Crépel,
extrait de la série « Nos Enfants Monstres »

Les séries d’images de “Nos Enfants Monstres” se nourrissent des réflexions de Matthias Crépel au sujet de la nature humaine et de ses ambivalences.

Il est ici question de la conscience des êtres humains à enfanter des monstres en créant, par amour et profonde conviction, ce qui leur est le plus cher.

Les mythes modernes imaginés par le photographe nous donnent à voir le potentiel monstrueux de toute création.

Entre déchets et images sélectionnées, films vierges, surexposés, sous-exposés… Les diapositives sont dégradées par le feu, la javel, le cutter, écorchées, tordues, torturées. Matthias Crépel purifie les images dont il accouche afin de n’en garder que la monstrueuse perfection de notre monde.

Illustré par la musique de Pascal Vaucel, guitariste et compositeur.

« A la fois écrite, improvisée ou expérimentale, ma musique est le fruit d’une recherche éternelle inspirée par mes mentors, Miles Davis, John Coltrane, Leo Brouwer, Bach, Frederic Chopin, Vernon Reid, Tom Waits, Fréderic Tennesson qui m’a enseigné la guitare classique et la musique et Pierre Doury qui m’a enseigné l’écriture et l’harmonie.

It’s a painting, a recipe, a book, a whole life, composed of red, blue, black, white, yellow; of hot and sweet spices, cinnamon, pepper; of happiness, feelings, sometimes it can bite, sometimes it can hug.
Influenced by contemporary composers, free Jazz, progressive music, and all kinds of music forms, coming from the heart, the soul. And most of all, the meetings and exchanges I did and still do today with all those gifted peoples who cross my way.« 

Pascal Vaucel

—–

 Première restitution son/image en live le 30 janvier à 20h30
à la Ferblanterie
(Lille)
à l’occasion de l’inauguration du Laboratoire d’humanité.

Ce travail fait l’objet d’autres collaborations artistiques, qui verront également le jour très prochainement.

—-

Série 1 : Nos enfants monstres (5 images)
Série 2 : A l’Homme (2 images)
Série 3 : Celui que nous enfantons (18 images)
Série 4 : Autoportrait (1 image)
Série 5 : En cours

Disponible sous deux formes :
– Projection-performance musicale (avec le guitariste Pascal Vaucel).
– Exposition (tirages directs sur Alu brossés 60x90cm).

Publicités