TOIT, TOI MON TOIT

Jour 2, le pain et le pigeonnier

Les aventures de notre petite troupe continuent. Levé.e.s tôt nous partons ce matin pour Landas. Les boulangers du « Pain de nos ancêtres » nous attendent pour parler four, miches et histoire. Dans ce commerce centenaire la méthode de cuisson, au four traditionnel, impressionne. Parce que la technique est artisanale toutes les fournées sont différentes et le résultat dé-li-cieux.

Nous nous arrêtons ensuite à Orchies pour un atelier dessin. Au bord de la route, face à l’usine Leroux Chicorée, on fait le portrait d’une campagne industrielle, faite de briques, de cheminées et de tuyaux entremêlés. Les bâtiments d’Intermarché, taches de plastique dans un paysage bucolique, ne manquent pas non plus d’attirer notre regard !

Dans l’après-midi, une bonne heure de randonnée nous conduit à la forge de Bernard, à Bouvignies. Après quelques temps en sa compagnie nous savons tout du métier de Maréchal Ferrand. Il nous amène dans une dernière balade au pigeonnier de la commune, transformée il y a peu en musée de la colombophilie.

Et la journée se termine par un gouter ensoleillé.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s